Consultation d'une fiche

Progresser dans ses missions de chef de chantier du BTP

CATEGORIE : C

Vue d'ensemble

Domaine(s) d'activité professionnel dans lequel(s) est utilisé la certification :
  • Transverse :
    • Préparation et lancement de chantier
    • Gestion de production chantier
    • Management
    • Controle et suivi de chantier
    • gestion de la sous-traitance

Elle concerne exclusivement les métiers du bâtiment et des travaux publics. Elle s'adresse à un public tout corps d'état déjà en poste ou préssenti pour y accéder.


  • Code(s) NAF :43.99A, 43.31Z, 43.21A, 43.11Z, 42.91Z, 42.21Z, 42.11Z, 41.20A, 41.10A
  • Code(s) NSF :232, 255, 227
  • Code(s) ROME :F1603, F1703, F1602, F1501, F1201
  • Formacode :22274

  • Date de création de la certification : 25/01/2017
  • Mots clés :GESTION ET MAITRISE DES BUDGETS, management, Organisation de l‘activité et de l’équipe, Optimiser la performance

Identification

  • Identifiant :2637
  • Version du :14/06/2018

Références

Consensus, reconnaissance ou recommandation :

Descriptif

Objectifs de l'habilitation/certification

Le niveau requis pour exercer pleinement la mission de chef de chantier aujourd'hui nécessite l'acquisition de nouvelles compétences techniques et comportementales. Les missions de l'encadrement sur chantier évoluent. Les compétences des chefs de chantier ont besoin d'être renforcées ou ajustées en fonction des réalités structurelles, écologiques, technologiques de l'environnement des entreprises. Cette certification répond à cette exigence d'adaptation tant au niveau des connaissances à actualiser que des savoir-faire à maitriser et comportements à affirmer.

Lien avec les certifications professionnelles ou les CQP enregistrés au RNCP
  • Aucun
Descriptif général des compétences constituant la certification

Etre acteur lors de la réunion de passation de l'affaire

  • Echanger de façon contructive avec son supérieur sur les objectifs à atteindre (temporels, contractuels, délais, techniques...) et les moyens à disposition
  • Détecter et proposer d'autres méthodes constructives en fonction du contexte de l'environnement et des ressources disponibles
  • Analyser les pièces constituves du dossier d'exécution et dégager les points critiques
  • Tracer, annoter les informations essentielles

Garantir un lancement de chantier efficace, impliquer son équipe sur la durée

  • Fixer un cadre de fonctionnement collectif rassurant et motivant (règle, entraide, mesure de sécurité,etc.)
  • Affecter les taches en fixant des objectifs clairs, contextualisés et motivants à chaque membre de l'équipe
  • Impulser une dynamique collective : encourager, féliciter et accompagner en fixant des points de contrôle
  • Décider pour agir puis rendre compte à son supérieur plutôt que d'immobliser les équipes
  • Faire progresser les membres de l'équipe et reconnaître leur qualité

Maîtriser les supports et outils de suivi de chantier et de contrôle de la réalisation

  • Coordonner les interférences avec les autres corps d'état en utilisant le planning d'exécution
  • Evaluer l'avancement de son chantier en utilisant comme indicateurs les ressources affectées, le reste à faire et le reste à engager en ressources et délais
  • Renseigner le tableau de gestion de production avec les indicateurs précédents
  • Mesurer l'impact et le cout des dysfonctionnements et prendre des mesures d'actions correctives
  • Concevoir des fiches d'auto-contrôle pour soi et l'équipe
  • Tracer, analyser, reporter les évènements du chantier et savoir assusrer un report à son supérieur
  • Contrôler les approvisionnements et assurer les commandes des ressources à venir

Piloter ses partenaires sous-traitants avec discernement (juridique et pratique)

  • Connaitre le cadre juridique et contractuel lié à l'affaire
  • Cadrer, surveiller et apprécier l'intervention du sous-traitant à partir des éléments contractuels et des réunions de coordination

Clôturer le chantier et analyser sa prestation

  • Préparer une pré-réception et réception
  • Faire un retour d'expérience, avec ses équipes, sur les points à améliorer et les bonnes pratiques
Public visé par la certification
  • salariés (public tout corps d'état déjà en poste ou pressenti pour y accéder).
  • demandeurs d'emploi avec pré-requis
Modalités générales

Formation continue d'une durée de 6 jours à raison de 2 ou 3 jours consécutifs sur une période d'environ 2 mois, soit 42 heures.

Liens avec le développement durable
niveau 2 : certifications et métiers pour lesquels des compétences évoluent en intégrant la dimension du développement durable

Valeur ajoutée pour la mobilité professionnelle et l'emploi

Pour l'individu

Par la présente certification, le stagiaire sera plus autonome et efficace dans l'exercice quotidien des missions clés qui lui incombent. Il progressera dans les nécessaires collaborations avec les autres acteurs de l'entreprise ( Chef d'équipe, Conducteur de travaux, Responsable d'affaires).
Il prendra conscience de l'impacte de ses missions sur : la réussite technique du chantier, la performance des équipes, la satisfaction du client et l'optimisation de la production.

Il possèdera les fondamentaux nécessaire à une gestion opérationnelle de la sous-traitance.

Pour l'entité utilisatrice

Par cette certification, nous confortons notre expertise - qui s'exerce déjà depuis 37 ans -  aux yeux de notre clientèle et de nos partenaires institutionnels. Cette reconnaissance supplémentaire vient ajouter du crédit à nos référencements MUTECO et DATADOCK.

Evaluation / certification

Pré-requis

Pour suivre la formation, il faut :

  • Etre chef de chantier.
  • Avoir 2 à 3 ans d'expériences d'encadrement intermédiaire sur chantier (type chef d'équipe).

 

Compétences évaluées

En fin et tout au long de la formation, notre organisme évaluera les acquis des stagiaires sur la base des compétences majeures et globales suivantes :

  • Capacités à consulter les pièces contractuelles du dossier chantier et analyser à partir de celles-ci :
    • les contraintes d'ordre techniques, de planification ou de ressources,
    • les interférences avec les autres corps d'état,
    • les ressources à déployer phase par phase,
    • les pistes d'optimisation à partir de méthodes constructives mieux adaptées.
  • Capacités à échanger objectivement avec son supérieur sur les points critiques du dossier : caractéristiques de la situation, expérience/cas similaires à apporter, conséquences réalistes probables.
  • Capacités à déployer les fondamentaux en matière de gestion de production : évaluer son reste à engager, son reste à faire, son avancement et à en rendre compte à sa hiérarchie.
  • Capacité à renseigner les indicateurs de production sur un tableau de gestion de production.
  • Capacités à lancer son chantier rapidement avec efficacité (entrain des équipes) et rigueur (on sait ce qu'il faut faire).
  • Capacités à transmettre des consignes et reformuler les objectifs pour qu'ils deviennent motivants auprès des équipes.
  • Capacités à évaluer les différents profils des membres de l'équipe en renforcant l'écoute.
  • Capacité à renforcer la cohésion en favorisant l'échange (don et contre don).
  • Capacités à recadrer le personnel (individuellement ou collectivementà quand la situation l'exige.
  • Capacités à gérer ses sous-traitants sans faire preuve de subordination mais en cadrant et contrôlant l'intervention.

Les compétences seront évaluées à partir des progrès constatés en matière de connaissances, d’aptitude et d’attitude.

Les évaluations auront lieu tout au long de la formation sous forme d’études de cas, de mise en situation, de soutenances thématiques, de QCM, d’exercices écrits et de restitutions individuelles et collectives par orale.

Niveaux délivrés le cas échéant (hors nomenclature des niveaux de formation de 1969)

Aucun


La validité est Permanente

Possibilité de certification partielle :oui
Étendue de la certification partielle :

Certification partielle 1 : Gestion de production et performance sur chantier

  • Ce que l’on attend d’un Chef de Chantier dans l’exercice de son métier au quotidien (rôle, missions, responsabilités).
  • Le transfert du dossier une responsabilité partagée en matière de rationalisation des méthodes et moyens mis en oeuvre (gestion de production).
  • Primauté à la transmission Chef de Chantier/Conducteur de Travaux en amont de la réalisation (quoi, quand, comment avec quel état d’esprit).
  • Suivre son chantier et s’assurer d’une performance effective : Ce qu’il faut maîtriser !.
  • Etre capable de rendre comptre de son avancement et de son reste à faire avec fiabilité. 
  • Qu’est ce qui fait que mon chantier dérape, que le rendement n’est pas au rendez-vous ?
  • Définir les fondamentaux liés à la gestion de production sur chantier et apprendre à les exploiter.
  • Les mécanismes de la maîtrise des temps et du reste à engager. « Qui maitrise son reste à engager maitrise son chantier ! »
  • Exploiter les sources d’optimisation au fil de la réalisation.
  • Coopérer tout au long de la réalisation pour contribuer à la réussite du chantier et capitaliser l’expérience.
  • Ce qu’il faut contrôler tout au long de la réalisation.

Certification partielle 2 :​ Sous-traitance : les clés d’une gestion opérationnelle

  • Piloter ses partenaires sous-traitants et trouver le juste équilibre entre cadre légal et exigences opérationnelles.
  • Rôle et responsabilités de l’encadrement de chantier.
  • Cadre réglementaire et risques associés à la sous-traitance.
  • Exigences en matière de sécurité.
  • Écarts entre texte en vigueur et la pratique sur le chantier.

Certification partielle 3 : La conduite des hommes sur chantier ou comment manager les équipes ?

  • Acte fondateur d’un bon manager : fixer les cadres (hiérarchique, règlementaire, symbolique).
  • Comment fonctionne l’équipe que j’encadre ?.
  • Les mécanismes de fonctionnement d’une équipe.
  • Manager au quotidien efficacement et durablement.
  • Être à l’aise avec les différents types d’autorité et se les approprier (hiérarchique, de compétences, morale).
  • Adapter les objectifs et son style de management aux différents profils de personnes et aux différentes situations.
  • Acquérir et appliquer les bonnes pratiques pour transmettre une consigne avec rigueur et obtenir une application effective.
  • Apprendre les techniques de recadrage pour faire face aux débordements individuels ou collectifs et ne pas sur ou sous réagir.
  • Identifier les leviers qui motivent les personnes et qui favorisent à une dynamique collective.
Durée de validité des composantes acquises :
3 ans
Durée accordée pour valider les composantes manquantes :
3 ans
Matérialisation officielle de la certification :
Certificat d'aptitude
Centre(s) de passage/certification
  • BIQUALITE

Plus d'informations

Statistiques

5 à 8 sessions par an.

50 à 70 stagiaires par an.

Existence de la formation sur le format présenté et régulièrement ajusté au besoin du marché : 10 ans.

Autres sources d'information